Exposition DNA3

Nous à feu doux

Nous à feu doux

Exposition du 01 au 16 février 2020 à La lune en parachute à Epinal

Ce n’est pas une histoire de cuisine. Du moins pas seulement. C’est plutôt une histoire d’échanges, de transmissions, de partages, de rencontres, de chaînes, de cycles, de symbioses... Pas facile de voir clair à travers ces vapeurs de cuisson ! Mais pas d’affolement ! C’est le cerveau des étudiants de l’École Supérieure d’Art de Lorraine (ÉSAL) qui bouillonne pour vous proposer des produits frais et locaux ! Pas d’indigestion en vue ! Une tambouille à base d’expérimentations, de recherches et de tentatives autour d’un ingrédient, l’expression « l’un nourrit-l’autre ».

Mais qui est l’un ? Qu’est-ce que l’autre ? Qui nourrit quoi ou quoi nourrit qui ? Et comment ? Et pourquoi ? Et puis « nourrir », ça veut dire quoi?

Nous nous sommes posés toutes ces questions. Et chacun à sa manière a essayé de donner forme et consistance à ses réponses. Pour ce mois de février, «La Lune en parachute» ouvre ses portes à cette joyeuse marmite . Ainsi, nos popotiers et marmitonnes vous convient à un grand buffet généreux, haut en couleurs, riche en saveurs, varié et épicé !  L’occasion de se délecter, avec les yeux, les oreilles, les mains, les pieds, de mets et entremets artistico-gustatifs. Cet opulent festin sera l’occasion de découvrir des univers tantôt épris de matière organique et de nature, tantôt avides de rencontre et de lien social. Vous y trouverez aussi des imaginaires qui épousent des langages hybrides, des propositions pluridisciplinaires, ou encore performatives. Vous pourrez déguster des mots qui se mêlent et s’entremêlent, des choses en équilibre et d’autres qui interagissent ou se déstabilisent.

Vous ne resterez pas sur votre faim !

Sur ce, bon appétit !

Miam miam!

 
En visitant l'exposition :
 Une application Android developpée par Felix Metzinger vous permet d'accéder à plus d'informations sur chacun des travaux à l'aide d'un système de symboles intuitifs. 
 
 
Crédits photographiques : Sophie Bey 


Article de presse sur l'exposition (crédits : Vosges Matin) :

Article Vosges Matin