Focus Alumni

Workshop gravure DNA3

Madeleine Pereira, illustratrice diplômée du DNA Design d’expression, Mention Images et narration de l'ÉSAL site Épinal en 2018, a poursuivit ses études à l’École Européenne Supérieure de l'Image à Angoulême où elle a obtenu son DNSEP en 2020.
Elle a déjà illustré trois livres aux Éditions du Pourquoi Pas ? dont La lionne, le vieil homme et la petite fille écrit par Nathalie Clément, Mille et une miettes et Dans un brouillard de poche : portraits au filtre des écrans écrit par Thomas Scotto. Ce dernier livre a notamment été sélectionné pour la « quinzaine du livre jeunesse 2020 » et a été recommandé « Fiction ados » par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.


En tant que jeune autrice et illustratrice elle est accueillie en résidence par l’association Zinc Grenadine en partenariat avec la DRAC Grand Est entre octobre 2020 et janvier 2021 pour développer son projet d’écriture personnel. Elle travaille à la réalisation d’un livre illustré sur le thème de l'immigration portugaise sous le régime de Salazar, en lien avec son vécu familial, qui donnera lieu à une édition par une maison d'édition spinalienne.


Cette résidence lui offre la possibilité d’intervenir sur deux journées au sein de l’ÉSAL Épinal pour mener un workshop gravure sur la thématique de l’abandon. C’est ainsi qu’elle a amené les étudiants à travailler sur l’émigration au travers de sensations de dépaysement, de solitude et de décalage par le collage et la gravure.
"Chaque étudiant a dû retranscrire la réponse à chaque questions en image ou en texte en utilisant la gravure sur zinc. Puis, composer et imprimer un triptyque à partir de ces trois images obtenues.
Qu’est-ce-que tu as abandonné ? Ou que tu pourrais abandonner ?
Qu’est-ce-que tu ne pourrais pas abandonner ?
Qu’est-ce-qui t’a abandonné ?"


Légendes des visuels :
01. à 05. Workshop de gravure
06. Portrait de Madeleine Pereira
07. Couverture de La lionne, le vieil homme et la petite fille
08. Couverture de Mille et une miettes
09. Couverture de Dans un brouillard de poche : portraits au filtre des écrans